Chirurgie de cataracte: quel implant choisir

Le cristallin a un rôle dans la correction de votre vision. Il agit comme une lentille à l'intérieur de l'oeil, qui corrige en partie la vue. Quand il s'opacifie, la vue baisse et et il se transforme en cataracte

Lors de la chirurgie, la cataracte est remplacée par un implant transparent. Avec cet implant, il est alors possible de corriger vos défauts de vision. Voici les différents types d'implants possibles:

Implant monofocal

Il s'agit des implants les plus fréquents, ils permettent de corriger la myopie ou l'hypermétropie, mais pas l'astigmatisme ni la presbytie.

En cas d'hypermétropie, ils permettront de bien voir de loin sans lunettes, mais pas de près.

Si vous êtes myope, deux solutions sont possibles: soit vous corriger complètement de loin, dans ce cas vous aurez besoin de lunettes de près; soit vous corriger de près, en gardant une petite myopie.

Ces implants sont pris en charge par la sécurité sociale.

 

Implant torique

Ce type d'implant permet de corriger l'astigmatisme et l'hypermétropie ou la myopie. 

Quand vous avez un astigmatisme important, supérieur à 1 Dioptrie, il est conseillé de choisir ce type d'implant car votre vision de loin sans lunettes sera bien meilleure.

Les implants toriques ne corrigent pas la vue de près, il vous faudra des lunettes.

Ils ne sont pas pris en charge par la sécurité sociale, il faudra payer un complément de l'ordre de 150 euros environ par implant. Certaines mutuelles les prennent en charge, n'hésitez pas à leur demander.

 

Implant multifocal

Ces implants corrigent la vue de près et de loin sans lunettes, et peuvent être toriques. Ils permettent d'être indépendant en lunettes dans 90% des activités de la vie quotidienne. Vous pourrez lire, conduire, travailler sur ordinateur sereinement. Dans les activités plus exigeantes, comme conduire de nuit ou lire avec un faible éclairage, il sera parfois nécessaire d'avoir une paire de lunettes pour aider. Ils présentent certains effets secondaires, inconstants, comme des phénomènes de halos lumineux la nuit.

Ils sont contre indiqués si vous avez d'autres maladies oculaires: glaucome, dmla, oedème maculaire, etc..

Ils ne sont pas pris en charge par la sécurité sociale, il faudra payer un complément entre 150 euros et 400 euros environ par implant. Certaines mutuelles les prennent en charge, n'hésitez pas à leur demander.

 

Vous avez une question sur les implants intraoculaires, contactez moi!

Sinon n'hésitez pas à en discuter avec votre chirurgien, il saura vous proposer la meilleure solution pour vos yeux.